top of page

Quand Solidaires est en roue libre !

La liste des organisations candidates aux élections des travailleurs des plateformes, organisées par l'ARPE du 22 au 30 mai prochain, a été dévoilée hier. A notre grande surprise, notre candidature, déposée dès le mois dernier, a été écartée au profit de celle de l'Union syndicale Solidaires, à laquelle notre Fédération est rattachée.



Or celle-ci est


  • illégale : non seulement au regard des statuts mais en l'absence de toute décision d'instance

  • inopportune : c'est notre Fédération qui, depuis 2022 et l'obtention de la représentativité dans le collège des livreurs à l'occasion du précédent scrutin, assure l'expression de Solidaires auprès des plateformes

  • immorale: là où nous avons cette année mis en commun nos forces avec la CNT-SO, qui voit également sa candidature refusée, pour en particulier faire davantage avancer la cause des coursiers sans-papiers, les plus exploités d'entre eux, cette candidature hors sol signifie ni plus ni moins leur cracher dessus


Après s'être imposé de la même manière aux élections à Amazon l'an dernier, ce qui a eu comme brillant résultat de rétrograder Solidaires de la première à la quatrième place dans sa branche logistique, le Secrétariat National, en pleine dérive autocratique, compte poursuivre le dynamitage de notre travail syndical, mis en œuvre depuis plus de dix ans : nous sommes au regret de lui annoncer que nous sommes bien décidés à ne rien lâcher quant à l'application de la démocratie et du fédéralisme en son sein, constitutives de son identité comme de son histoire alors qu'elle s'apprête à souffler sa vingt-cinquième bougie


Nous contesterons donc dans les jours qui viennent cette décision devant le Tribunal Judiciaire de Paris, territorialement compétent


Communiqué 27/02/2024
.pdf
Télécharger PDF • 2.80MB

Crédit photo : Adobe Stock




Comments


bottom of page