top of page

Naf Naf : tout ça pour ça !

A la réunion du CSE de ce jour a été annoncé la recherche d’une candidate en vue de la cession de l'entreprise ou de son entrée au capital : cela signifie, ni plus, ni moins que le plan de redressement, mis en œuvre par l'actuel Président depuis septembre 2023 et l'ouverture d'une procédure collective, vire au fiasco. 



Que de temps perdu pour rien !

 

En effet, dès notre communication syndicale du mois en question, nous déclarions : « Nous ne croyons absolument pas au plan de redressement présenté à demi-mots par le président actuel. En effet, comment croire que ceux qui sont à l'origine des problèmes vont les résoudre ? Nous ne souhaitons évidemment pas une liquidation, mais nous appelons de nos vœux à un plan de cession avec un gestionnaire sérieux qui pourra faire fructifier notre réseau, notre savoir-faire et surtout la notoriété de notre marque. »

 

Et à nouveau en octobre 2023 : « Ce plan de redressement ne vise qu'à permettre au PDG de tirer son épingle du jeu et est voué à l'échec car porté par les mêmes administrateurs judiciaires compris à l'origine de la précédente reprise de l'entreprise pour arriver à l'impasse dans laquelle nous sommes. Plus que jamais, nous appelons à un plan de cession avec un repreneur sérieux, comme notre marque conserve un certain lustre et un réseau étendu. »

 

Et de souffrances inutiles pour nous !

 

Le personnel est le grand perdant de la partie de poker-menteur qui a cours depuis cette date :

 

  • 101 collègues auront perdu leur travail l'an dernier pour un plan social finalement annulé par la justice le mois dernier ;

  • Près de 600 autres qui vivotent dans des magasins exsangues et attendent avec angoisse le versement de leur paie en temps et en heure.

 

Le tout sur fond de mensonges...

 

Le « vrai élan d'énergie engagé » vanté par la direction aura fait long feu... En attendant la suite - et probablement la fin - pour notre enseigne telle que nous la connaissons, nous n'avons pas d'autre issue que de nous mobiliser pour ne pas être les dindons de la farce :

 

  • Pour ceux qui veulent contester leur licenciement à la suite du PSE annulé, en nous contactant avant le 25 avril à psenafnaf@gmail.com comme des dizaines d'entre vous l'ont déjà fait ;

  • Pour ceux en poste en faisant grève le mardi 28 mai prochain pour se rendre dès 9 h à l'audience du Tribunal de Commerce de Bobigny qui s'avère cruciale.

 

Nous n'aurons que ce que nous saurons prendre !


CDP Naf Naf 04.04.2024
.pdf
Télécharger PDF • 155KB

Crédit photo : Adobe Stock

283 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page