top of page

DELIVEROO EN APPEL : l'uberisation à nouveau incriminée

Du 5 au 14 juin prochain se tiendra devant la Cour d'appel le nouveau procès de Deliveroo suite à la condamnation, en 2022, de la société pour travail dissimulé.

Nos deux syndicats, qui n'ont jamais limité leur action au service des livreurs à leur participation à l'élection de l'ARPE dont elles contestent par ailleurs le résultat, seront à nouveau partie civile.


L'annonce du désistement de la plateforme, qui résonne comme un aveu de culpabilité, ne doit pas faire oublier la responsabilité de trois de ses ex-dirigeants également condamnés, qui seront à nouveau sur le banc des prévenus.


Dans l'attente d'autres procès, tant au pénal qu'au civil, contre les plateformes Foodora et Frichti, les audiences à venir seront  une nouvelle occasion de mettre à nu l'exploitation de dizaine de milliers de travailleurs par les plateformes qui s'est même empirée depuis les faits incriminés, qui s'étalent eux de 2015 à 2017, avec l'arrivée de nombreux livreurs sans-papiers dont la régularisation demeure une nécessité. 


CDP intersyndical 03/03/24
.pdf
Télécharger PDF • 344KB

Source image : Unsp

Source image : Unsplash

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page