top of page

Nocibé, machine à broyer les salarié-es : elle ne brisera pas notre camarade !

Cela fait plusieurs mois que Noémie, représentante nationale de notre syndicat et conseillère vendeuse depuis 23 ans chez Nocibé, l’un des leaders de la parfumerie sélective en France, se plaint des dénigrements et de l'ostracisme de la part de l'encadrement de son magasin situé à Orléans.



Son mal-être au travail est également décuplé par l'arrogance à son égard de la direction de l'enseigne, flanquée du syndicat maison, notamment lors des réunions du comité social et économique, dont elle est membre.

 

La proximité de son audience prud'homale, le 18 mars prochain, où elle conteste la mise à pied de 5 jours qui lui a été infligée l'an dernier après avoir refusé de plein droit une mutation temporaire en sa qualité de salariée protégée, ainsi que l'intervention récente de l'Inspection du travail sur la boutique en raison de son insalubrité, a également décuplé l'agressivité à son égard.

 

Le point de rupture est atteint !

 

Non seulement notre camarade est en accident du travail depuis le 1er mars, mais le 5 mars dernier, nous avons dû faire intervenir les pompiers à son domicile après qu’elle ait failli mettre fin à ses jours.

Nous ne pouvons tolérer de tels agissements envers notre camarade et nous nous dressons face à ce cas avéré et grave de souffrance au travail, qui n'est malheureusement pas isolé dans l'enseigne et exigeons :

 

  • La mise à l'écart sans délai de l'encadrement du magasin ;

  • Un rendez-vous urgent avec la direction nationale.

 

A défaut, une manifestation est d'ores et déjà prévue sur son magasin au 43 rue Royale à Orléans samedi 16 mars à 16 h.

Alors que la justice a condamné sévèrement ces dernières années les ex-dirigeant-es de France Télécom, après avoir poussé des salarié-es au suicide pour davantage de profits, la direction de Nocibé se doit d'apporter une réponse exemplaire à la situation de Noémie !


CDP Nocibé 09.03.2024
.pdf
Télécharger PDF • 106KB

Crédit photo : Adobe Stock

595 vues

Comments


bottom of page