top of page

Après la fermeture de Camaïeu l’enseigne Naf Naf prochaine sur la liste ?

Dernière mise à jour : 31 juil. 2023

Aujourd'hui marque un jour funeste pour nos collègues de Camaïeu qui tireront ce soir pour la dernière fois le rideau de leur magasin suite à la liquidation judiciaire de l'enseigne, prononcée par le Tribunal de Commerce de Lille le 28 septembre dernier.

C'est près de 2.600 salarié-es, répartis dans plus de 500 magasins sur toute la France, qui vont se retrouver sur le carreau après ceux des différentes entreprises du groupe Vivarte (le chausseur San Marina vient lui d'être mis en redressement judiciaire), de Gap ou de C&A.


A chaque fois, c'est le même scénario qui date d'avant le Covid, présenté comme la clef de tous les problèmes : fermetures de magasins les uns après les autres, diminution du personnel dans ceux qui restent, pressions sur celui encore en poste pour accepter des sacrifices qui mènent à un épuisement physique et psychologique et pour autant inéluctablement à la fin... soit exactement ce que nous dénonçons depuis plusieurs mois au CSE au sein de Naf Naf !


Pourtant, rien n'est inéluctable : celles et ceux de New Look nous ont montré, lors de la liquidation de leur enseigne en 2019, que seule la lutte paie et ont pu ainsi arracher, y compris en occupant plusieurs jours un certain nombre de leurs magasins, des conditions de départ décentes.


La Fédération SUD Commerces et Services et ses sections syndicales de l'habillement (Burberry, Naf Naf, Nike, Zara etc.) appellent, d'une part, les salarié-es du secteur de la confection à ne pas se résoudre à être les jouets de leurs directions et les victimes des intérêts financiers qui y font la loi et, d'autre part, les autres organisations syndicales de la branche à se réunir rapidement pour élaborer la nécessaire riposte inter-enseignes.


CDP 01.10.2022 Naf Naf
.pdf
Télécharger PDF • 125KB

0 vue

Kommentarer


bottom of page