top of page

Élections professionnelles des livreur·euses : l’ARPE devant la justice

Les syndicats SUD Livreurs et CNT-SO ont saisi la justice après avoir été écartés du scrutin de mai 2024 devant permettre d’élire les représentant·es des livreur·euses des

plateformes au sein de l'Autorité des relations sociales des plateformes d'emploi (ARPE).


L’audience aura lieu le 5 avril devant le Tribunal judiciaire de Paris à 13 h 30 devant la formation compétente en matière d’élections professionnelles.



Les précédentes élections professionnelles de 2022 organisées par l’ARPE, dans des conditions désastreuses et entachées de nombreuses irrégularités s’étaient déjà soldées par un fiasco avec seulement 1,83 % de participation.


Cette année, l’ARPE commence très fort en écartant, dès le début du processus électoral, les candidatures de la CNT-SO ainsi que celle de SUD Livreurs, pourtant actuellement organisation représentative au sein de l’ARPE !


Après avoir déposés leurs candidatures respectives nos deux organisations avaient

souhaité faire liste unitaire, dans la lignée de notre combat commun pour les droits des travailleur·euses des plateformes : implications dans de nombreuses procédures juridiques (notamment contre Frichti aux Prud’hommes ou Deliveroo au pénal) ou dans les luttes comme le mouvement des livreurs sans-papiers pour la régularisation.


Malgré cette légitimité, l’ARPE a privilégié la candidature de l’Union Syndicale Solidaires déposée en parallèle à celle de sa fédération SUD Commerce (dont dépend SUD Livreurs) avec qui elle est en conflit. Par ricochet, la CNT-SO, qui par défaut aurait pu

candidater seule, est également disqualifiée !


Cela va invisibiliser deux organisations syndicales clairement opposées à l’uberisation et qui agissent de longue date pour la pleine reconnaissance des droits salariaux, sociaux et syndicaux des travailleur·euses des plateformes. Ce n’est pas anodin à l’heure où l’avenir de ces travailleur·euses reste incertain et que le rapport de force est plus que jamais nécessaire face aux plateformes et à un gouvernement à la botte de leur lobby !


Quelle que soit l’issue de l’audience du 05 avril, nous serons toujours mobilisés contre l’ubérisation et ses effets délétères pour les travailleur·euses.


Communiqué unitaire - audience ARPE - 05 avril 2024
.pdf
Télécharger PDF • 171KB

Crédit photo : Adobe Stock

302 vues

コメント


bottom of page