top of page

Pour Bercy, la règle ne vaut que si on ne l’applique pas !

Le gouvernement a annoncé par voie de presse un nouveau plan d’ouverture des magasins le dimanche à Paris. Ce « Plan de Bercy » dont fait état Le Parisien vise à contourner les décisions du tribunal administratif qui a annulé plusieurs zones touristiques internationales (Bercy, Ternes, Olympiades) créées fin 2015.

En matière de travail du dimanche dans les magasins, le gouvernement poursuit donc une politique originale : pour respecter la règle, changeons la règle ! Le but à atteindre (permettre aux enseignes qui poursuivent un lobbying intensif d’ouvrir tous les dimanches) compte plus que la règle.


Il en va ainsi depuis 1993 : les magasins commencent par ouvrir illégalement au prétexte de « nouvelles habitudes » qu’ils contribuent à établir. Puis les organisations syndicales les font condamner. Et enfin, sous l’influence de la grande distribution, les gouvernements modifient la règle du jeu dans le sens voulu par ces lobbies.


Le gouvernement d’Edouard Philippe ne déroge pas à cette méthode. Pour nos organisations, l’alternative posée est ainsi la suivante : soit nous regardons le gouvernement et le patronat violer les règles qu’ils ont eux-mêmes établies sans agir, soit nous agissons et le gouvernement s’empresse de modifier la règle.


Cette façon étrange de concevoir l’état de droit ne nous découragera pas. Nous continuerons de poursuivre toutes les infractions contre le repos dominical et notamment les zones d’exception que continue de créer un gouvernement qui veut faire de l’exception… la règle !

Clic P 18.07.2018
.pdf
Télécharger PDF • 511KB

Crédit photo : Adobe Stock

1 vue

Comentarios


bottom of page