• SUD

L'abondance pour les riches, la vie chère pour les autres. Il faut augmenter les salaires !

Dernière mise à jour : 19 oct.

L’été a été marqué par une poursuite de l’inflation, avec en perspective une accélération de l’augmentation des prix de l’électricité et du gaz, le maintien d’un prix très élevé pour les carburants et une flambée des prix de l’alimentation.


Certaines entreprises en profitent même pour augmenter artificiellement les prix. Encore et toujours la spéculation se fait sur notre dos. Et ce ne sont pas les mesurettes adoptées à l’Assemblée qui changeront quoi que ce soit au fait que le coût de la vie monte en flèche, les prix augmentant beaucoup plus vite que les salaires.

Dans le contexte actuel, pour des millions de travailleur-es, l’heure est à la survie et aux choix drastiques dans les lignes de dépenses. Pendant ce temps, le versement des dividendes pour les actionnaires n'ont jamais été aussi importants: 44,3 milliards d'euros leur ont été versés au 2eme trimestre ! De l'argent qui est le fruit de notre travail. De l'argent qui nous a été volé.


Dans le secteur du commerce et des services, les normes sont toujours au smic de misère, au temps partiel imposé, aux horaires décalés et au travail le dimanche. Et nos patrons s'étonnent de la pénurie de main d'oeuvre ? Il y a urgence à augmenter les salaires, améliorer nos conditions de travail, imposer des horaires qui permettent d'avoir une vie de famille ou de pratiquer des loisirs.


Et si nos patrons (qui ont touchés des dizaines de milliards d'aides pendant la crise Covid) ne veulent pas s'y soumettre c'est qu'ils ne veulent pas que l'on touche à leurs sacro-saints bénéfices. Ils ne veulent pas que l'on remette en cause leurs intérêts: la vente de gros SUV, de résidences secondaires avec piscine et les voyages en jets privés augmentent en flèche... Ce sont les mêmes qui accentuent la crise climatique.


Cet été nous l'a encore montré, il y a une urgence écologique. Avec l'urgence sociale, c'est le capitalisme le point commun. Nous n'aurons rien en attendant ou en demandant gentiment.


C'est pour cela que l'intersyndicale Solidaires-CGT-FSU appelle à la grève nationale interprofessionnelle le jeudi 29 septembre.


Si nous agissons toutes et tous ensemble, nous aurons les moyens d'imposer un autre partage des richesses.


FD C&S grève 29-09-22
.pdf
Download PDF • 746KB

78 vues0 commentaire