top of page

Appel préalable à une mobilisation

Dernière mise à jour : 20 juin 2023

La persistance de la Direction à mener une politique de casse sociale, à l’origine, en prétextant la crise sanitaire, est une déclaration de guerre et d’intentions malveillantes envers une majorité de salariés. Tous les moyens qui nous permettront de nous soustraire à ces projets néfastes doivent être entrepris dès maintenant. Le rapport de force s’impose face à l’entêtement et la brutalité de cette gouvernance dont la finalité est de diminuer la masse salariale par la contrainte et l’élimination des salariés.

La réorganisation de l’Exploitation (les fermetures de parcs la nuit et les nouveaux statuts d’agents itinérants) se poursuit, avec la tentative de passage en force de notre gouvernance d’entériner la réorganisation du service propreté promulguée par leurs responsables. Malgré l’expertise en cours diligentée par le CSE, contestée par la Direction (les honoraires de l’expertise) et suspendue pour le moment, la non-faisabilité de cette mise en place a été mise en avant, ce qui n’empêche pas la Direction de vouloir la planifier, alors qu’elle se refuse de prendre en compte l’impact de cette réorganisation du service propreté sur la santé et la souffrance au travail.


Au cas où ce projet passe, les agents de propreté seront répartis par équipe de 4 et baladés de parcs en parcs (publics et résidentiels) avec des délais d’interventions et un personnel réduit et en même temps une superficie d’intervention agrandie. Comment pourront-ils changer de tenues, se laver ? Ce métier qui casse les corps est-il reconnu par cette gouvernance ? Que deviendront les salariés du nettoyage qui ne pourront pas suivre les cadences d’interventions imposées ? Quid aussi du non-respect de la convention collective des agents d’exploitation, la dénomination d’emploi inscrite sur leurs salaires et leur contrat ne serait plus en adéquation avec leur activité puisque les agents d’exploitations seront amenés à passer 90 % de leur temps à produire des tâches de nettoyage, en faisant fi de l’accueil, du commercial, de la sécurité et des pannes techniques.


Nous invitons les syndicats opposés aux réorganisations de l’Exploitation période COVID et du service propreté à se joindre à SUD Solidaires, afin que la Direction abandonne ses projets funestes et revienne à des dispositions acceptables. Aussi, suite à la perte de l’intéressement et à une participation qui s’élève à 120 € pour l’année 2022, la Direction se doit de compenser cette perte et de nous verser une contrepartie.


Appel à la mobilisation
.pdf
Télécharger PDF • 229KB

Comments


bottom of page